Archive for the ‘Mobilité’ Category

Le Vectrix, scooter électrique

avril 2, 2008

Je ne pense pas que le problème climatique sera résolu par la conversion du parc automobile en électrique. Electrifier tout le parc automobile français déplacerait le problème des émissions de CO2 du transport vers celui de la production d’électricité, puisqu’il faudrait quasiment doubler noter production pour alimenter nos quelques 30 millions de véhicules.

Il est tout de même intéressant de noter les innovations du secteur. Voici donc le Vectrix, un scooter électrique qui est plutôt joli!

vectrix.png

Le Vectrix n’affiche pas des performances exceptionnelles, ce n’en est pas moins un véhicule de choix pour la ville. il lui faut 3,6 secondes pour passer de 0 à 50km/h, ce qui n’est pas mal et sa vitesse maximum est 100 km/h. Il a une autonomie d’environ 80 kms et il faut entre 3 et 5 heures pour le recharger.

Je vous laisse creuser ça sur leur site!

Vectrix

Via Inhabitat

Publicités

Des scooters et des vélos électriques en location au lycée Monge…

avril 2, 2008

En voilà une bonne nouvelle, au lycée de Monge à Chambéry, 20 scooters, esolex et vélos électriques ont été mis à disposition des 1700 élèves et des 320 enseignants moyennant quelques euros de frais de location. Des essais gratuits sont proposés ainsi que des locations sur trois jours (5 € pour les moins de 26 ans ou 10 €) ou un mois (15 € ou 30 €). Mieux encore, les scooters, esolex et vélos sont rechargés grâce à l’énergie produite par les 350m2 panneaux solaires installés sur l’établissement. La production produite par la centrale photovoltaïque est suffisante pour alimenter 250 engins électriques, aujourd’hui elle est en partie revendue à EDF.

0326211129_009327591previewjpg435x-1.png
Photo : Thierry Guillot

Le concept a été imaginé par l’agence Ecomobilté, avec le soutien financier de Chambéry métropole (40 000 €), la Région Rhône-Alpes (28 000 €) et l’ADEME (10 000 €).. L’agence compte bien impliquer d’autres lycées à l’avenir. Le lycée Monge est en avance sur le développement durable, ici on parle économie de papier et de chauffage, des repas bio sont proposés au self et du café bio est vendu entre midi et 14 heures certains vendredi. C’est encourageant!

Visio CO2

mars 31, 2008

Je voulais parler il y a un moment de cet outil développé par Ernst & Young, que je trouve très intéressant : . C’est un outil très simple qui permet de calculer les émissions de CO2 évitées grâce à la visioconférence, de quoi démontrer l’avantage que présentent les NTIC par rapport à l’avion, le train ou encore la voiture. Le calculateurs couvre une centaine de villes dans le monde (France et Europe principalement), sur l’exemple suivant, j’ai pris l’exemple d’une réunion de 4 personnes, organisée à Paris avec 2 personnes venant d’Angleterre et 1 d’Allemagne. Dans ce cas précis, la visioconférence aurait permis d’économiser 956 Kg de C02…

visio-co2.png

Visio CO2

Venture Vehicules, de l’électrique toujours…

mars 19, 2008

L’histoire de la Venture One commence aux Pays Bas. Elle est issue d’un modèle développé par Chris van den Brink il y a une dizaine d’années : le Carver. Le Carver est une moto à trois roues avec une carrosserie complète et un habitacle. Chris van den Brink, l’inventeur, voulait créer une voiture de sport ayant l’agilité d’une moto. Bref, Venture Vehicule, une société américaine a acheté la licence du Carver pour y incorporer des moteurs électriques et des moteurs flex fuel.

ventureone_3.jpg

Ils proposent aujourd’hui 3 modèles différents :

– Le Venture e50: un moteur thermique et un électrique de 50 kW. 160 km/h et autonomie de 350 km.

-Le Venture Q100: le même que le précedent avec à la place un moteur de 100 kW. Vitesse de plus de 200 km/h et autonomie de 300 km.

– Le Venture EV: totalement électrique avec un moteur de 40 kW, 100 km/h en pointe et une autonomie de 150 km.

venture.jpg

Venture, Fly the Road

Le Carver passe à l’électrique

Les 5 meilleurs systèmes de transports en commun au monde

mars 18, 2008

L’excellent site Inhabitat a fait en décembre un classement des 5 villes au monde ayant le meilleur système de transports publics. Elles sont classées selon des critères de simplicité, d’efficacité, de propreté et de confort tout au long du voyage. Paris est 4ème, pas mal non? (la mise en place du Vélib’ n’y est pas pour rien)

1. Tokyo : « Probablement un des systèmes de transport les plus complexes dans le monde. Il combine l’utilisation de rail léger, de bac, de bus et du célèbre métro… »

tokyo-map.png

2. New York : « New York combine également des bacs, des bus, des trains, des souterrains, des voies piétonnes et des voies cyclables. New York est la seule ville où les habitants utilisent davantage les réseaux de transports publics que privés, où plus que la moitié de la population n’a aucune voiture… »

3. Londres : « Londres peut se vanter d’avoir le système de métro le plus ancien du monde, qui, si on l’ajoute au système de bus à double niveau, en fait une des villes les plus performantes… »

4. Paris : « Paris, la ville de l’amour, de la beauté et des stations de métro partout. Le Métro de Paris est le deuxième système de métro le plus ancien dans le monde, il est également celui avec la meilleure couverture, car vous êtes toujours à environ 500 mètres d’une station. Et si vous ne pouvez pas aller quelque part en métro, prenez un vélo! »

5. Moscou : « Le souterrain Russe est considéré comme l’un des plus ponctuel, efficace, rapide et beau du monde. »

Via Inhabitat

Une indemnité pour aller au travail à vélo

mars 17, 2008

Alors que je discutais de vélo avec un ami belge ce week end, il m’a rappelé que son employeur lui payait une indemnité vélo et que ça lui rapportait pas mal d’argent. J’avoue ça m’a fait rêver, je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer à quoi ressemblerait Paris si ce système se généralisait. Des vélos partout!

Revenons sur cette indemnité vélo, qu’est ce que c’est? Il s’agit d’une indemnité kilométrique octroyée par un employeur aux membres de son personnel qui utilisent la bicyclette pour parcourir la totalité ou une partie de la distance entre leur domicile et leur lieu de travail. Cette indemnité sert bien entendu à couvrir les frais du cycliste, mais elle a surtout pour objectif d’encourager un plus grand nombre de travailleurs à prendre leur vélo. Cette indemnité est exonérée d’impôt jusqu’à 0,15 euro du kilomètre : mon ami en question habite à 12 kms de son bureau, et reçoit ainsi 1,8€ par trajet, soit 3,6€ jour! En une année cela lui rapporte 792€ sur une moyenne de 220 jours travaillés… franchement c’est pas mal! De quoi amortir l’achat d’un bon vélo et d’un bon équipement!

Le site du GARCQ, le Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens montre que l’indemnité kilométrique est perçue comme un avantage fiscal intéressant, puisqu’il permet à l’employeur de débourser moins pour rémunérer son employé. « La bicyclette permet de substantielles économies en frais de déplacement et en coût de parking, mais ce n’est pas le seul intérêt du déplacement à vélo. Outre leur ponctualité, les travailleurs qui se rendent à vélo au travail se montrent plus productifs : ils sont plus attentifs et concentrés, moins stressés, et, les statistiques le prouvent… moins souvent absents sur le lieu du travail pour congés de maladie. »

Pas mal, non? Mon ami n’est pas en reste, puisque son entreprise propose aussi des vélos de service, une bonne alternative à la voiture pour les déplacements professionnels qui sont dans un périmètre restreint, c’est à dire à moins de 5 kms : réunions à l’extérieur ou dans un autre bâtiment, courses sur le temps de midi…

GRACQ, Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens

Faire de son vélo la roue de la fortune

Quelles sont les indemnités pour les déplacements à vélo au travail ?

Recycler sa plaque d’immatriculation à bruxelles

mars 14, 2008

Sous l’initiative de la Ministre bruxelloise de l’Environnement et du Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics de la Région de Bruxelles-Capitale, la Région de Bruxelles-Capitale a mis en place la prime Bruxell’air dans son plan de lutte contre la pollution de l’air générée par la circulation automobile. L’objectif de cette prime est d’encourager les automobilistes bruxellois à renoncer à leur voiture au profit de moyens de déplacements plus respectueux de l’environnement : les transports publics, le vélo, la marche et le carsharing Cambio.

Le principe est simple :
> Si on remet sa plaque d’immatriculation et renonce à sa voiture, on reçoit
– soit un abonnement pour les transports en commun et un abonnement Cambio Start d’un an. – soit un abonnement Cambio Start d’un an et une prime vélo (de 400 € maximum)

> Si en plus de la radiation de la plaque, on fait procéder à la destruction de la voiture (immatriculée avant le 1 er janvier 1997)
– soit un abonnement pour les transports en commun et un abonnement Cambio Start* d’un an, tous deux renouvelables une fois.
– soit un abonnement pour les transports en commun d’un an, un abonnement Cambio Start d’un an renouvelable une fois et une prime vélo.
– soit un abonnement Cambio Start d’un an renouvelable une fois et une double prime vélo.

bruxellair.jpg

Ça fait plaisir!

STIB

Prime Bruxell’air

Tripendo, un tricycle sensationnel!

mars 13, 2008

Pour finir, même si ça n’a aucun rapport avec l’écologie ou autre chose, je ne peux résister à l’envie de parler du Tripendo. J’ai toujours été impressionnée par ce tricyle à suspensions étranges. Ça se passe de commentaires, je préfère vous montrer cette petite vidéo…

Pour les curieux, allez voir sur leur site, c’est sympa!

Tripendo

Plié, c’est emballé!

mars 13, 2008

Voici quelques vélos 100% urbains, puisque pliables. L’argument « je n’ai pas de parking, pas de local à vélo, pas d’endroit pour le mettre » ne tient plus, surtout avec un design pareil!

Cannondale a réussi à concevoir un cadre de vélo pliant en fibres de carbone et aluminium. Il faut apprécier la fourche monobras et le bras arrière asymétrique qui contient toute la transmission par chaîne cinématique. Bref, tout est bien rangé, bien étanche et c’est vraiment superbe…La commercialisation est prévue pour 2008…vivement!

on-cannondale.jpg on-2.jpg

Cannondale

Le travail de Cannondale me fait penser à celui de Cube. Cette entreprise allemande a conçu un vélo particulièrement technique et particulièrement compact. Je vous laisse regarder la vidéo, c’est très impressionnant! Je ne sais pas quand ce vélo sera commercialisé, mais j’aimerais bien essayer un jour!

cube3.jpg cube-1.jpg cube-2.jpg

Cube

On peut terminer sur le travail de Puma qui est aussi intéressant. L’innovation majeure ne tient pas du pliage mais du cadre fluorescent. Le Puma Glow Rider n’est pas aussi compact que les deux vélos précédents, mais on se console en brillant de mille feux dans la nuit! Un vélo idéal pour les noctambules et fêtards qui rentrent après la nuit tombée!

puma-1.png puma-2.png

Via Slamxhype

Et pour les cyclistes fanas du pliage, sachez qu’il existe un casque de vélo pliable et surtout, innovation majeure, une roue pliable (conçue par Duncan Fitzsimons)! Oui…vous m’avez bien lu, une roue que l’on peut plier qui est bien plus facile à transporter du coup…le concepteur de cette roue montre notamment que, fixées sur un fauteuil roulant, ces roues pliantes cumulent les avantages! Fallait y penser!

Autant j’ai des doutes sur le casque pliant,

stashkit2.jpg stashkit1.jpg

Stashkit

autant je suis convaincue sur la route pliante!

fold-wheel.jpg

possibilities.jpg

Duncan Fitzsimons

Via Treehugger

l’Aptera, le concept car urbain

mars 12, 2008

l’Aptera est un véhicule futuriste qui a été pensé pour répondre à des contraintes environnementales importantes. C’est un hybride à trois roues qui peut être commandé en version tout électrique ou en version hybride. Le design de l’Aptera est très particulier, tout a été pensé pour minimiser l’impact du véhicule sur l’environnement, mais aussi pour optimiser son aérodynamisme.

Les premières Aptera devraient sortir dans quelques mois, j’ai hâte d’en voir sur la route!

a4.png
f
a5.png

Aptera

Via Gizmodo

Le « Tourne à droite » permis aux cyclistes à Strasbourg et à Bordeaux!

mars 7, 2008

Alors que je discutais avec Anne Sophie, la rédactrice de l’excellent blog Ecoloinfo, j’ai appris que Bordeaux allait mettre en place le dispositif « Tourne-à-droite » sur certains de ces carrefours à feux. J’ai creusé un peu et j’ai découvert que cela concerne également Strasbourg dans le cadre de sa politique d' »Ecomobilité ».

Il s’agit de permettre aux cyclistes de tourner à droite à un feu rouge dans certaines conditions de signalisation. L’objectif est de favoriser la pratique du vélo en ville et d’inciter les cyclistes à mieux respecter les autres règles du code de la route. Un feu jaune clignotant associé au feu rouge signifiera aux cyclistes qu’ils peuvent franchir le feu tricolore, même si celui ci est rouge. Il devra tout de même marquer l’arrêt avant de passer. Pendant la période d’expérimentation, des actions de sensibilisation seront mises en place pour expliquer la nouveauté aux cyclistes, aux automobilistes et aux autres usagers de la route.

Etant moi même cycliste, je trouve que c’est une bonne idée…Il faudra la présenter au nouveau maire de Paris et des autres villes…

Ville de Bordeaux

Strasbourg (Via Europe 1)

 

La carte « Hypermobil »

mars 5, 2008

Alors que je parlais de la mobilité urbaine avec des amis, je me suis rappelée d’un projet dont j’avais entendu parlé à la fin de l’année 2006 (il y a donc très longtemps!). La carte « Hypermobil », un projet Belge lancé par Ecolo, dont j’ignoer l’actualité. Je ne crois pae qu’elle ait été mise en place, mais j’espère que ça avance, car l’idée est intéressante!

hypermobil.png

Leur constat est le suivant :

– Près de 6 millions de véhicules en Belgique qui parcourent près de 26 milliards de km sur les autoroutes (chiffres 2002)

– 500.000 immatriculations par an dont 50% pour des voitures de société qui bénéficient d’un régime fiscal extrêmement avantageux

– Chaque voiture rejette entre 3 et 4 tonnes de CO2

– Les embouteillages auront coûté à la société belge 114 millions d’euros en 2002 et représentent plus de 9 millions d’heures perdues

– Le secteur des transports représente 27% de la consommation d’énergie en Belgique
Selon le dernier sondage de l’Office européen de statistiques (Eurostat), les Belges ont placé la pollution comme première préoccupation (76% des répondants), devant la crainte d’être blessé dans un accident de la route (64%)

L’idée est de favoriser la mobilité durable et multimodale. La carte Hypermobil est un écopass, c’est à dire une carte unique pour l’ensemble des réseaux de transports en commun (taxis et systèmes de co-voiturage compris). Elle serait déclinée pour la particuliers, mais également pour les professionnels.« Ce serait une sorte de passe-partout qui serait valide sur tous les réseaux de transports en commun en Belgique (THALYS et TGV compris), mais aussi auprès des sociétés de taxis et de car-sharing ainsi qu’auprès des agences de vente, de location ou de prêt de vélo ».

Je vous laisse télécharger leur dossier…

Ecolo

Et les coursiers à vélo ou en tricycle alors!?

mars 4, 2008

Après avoir parlé taxi, voitures, vélomobiles ou encore de tram, je me suis dit qu’il fallait quand même rappeler qu’il existe des coursiers qui se soucient de l’environnement. C’est vrai que ça fait des années que le concept existe, mais j’ai l’impression qu’on l’oublie un peu en France. La culture des coursiers à vélo est très répandue dans les pays anglo-saxons. New York compte plusieurs milliers de coursiers à vélo…alors que Paris en compte quelques dizaines. Heureusement ce service se développe bien, de quoi ravir nos poumons abimés par l’air vicié de nos grandes villes…

urban-cycle.jpg

Je connais surtout Urban Cycle à Paris, BeCycle à Lyon, Dijon, Nancy et Grenoble et La Petite Reine à Paris, Bordeaux, Dijon et Rouen (là c’est surtout des livraisons en triporteur), mais je dois en oublier. N’hésitez pas à faire passer l’info si vous en connaissez d’autres! En tous cas, je vous laisse creuser de votre côté, c’est passionnant!

becycle.pngpetite_reine_2.jpg

Urban Cycle

Un reportage sur Urban Cycle – Terre TV

BeCycle

La Petite Reine

Tram Cargo

mars 3, 2008

Voilà une idée très intéressante développée par City Cargo aux Pays Bas : les tram cargos. Ce sont des trams réservés pour une usage commercial de livraison refusant tous passagers. L’idée est de développer un nouveau fret urbain afin d’éviter le passage quotidien de milliers de camions en ville et de réduire les nuisances associées à leur passage (congestion, pollution atmosphérique et sonore, santé publique, etc). Les trams cargos utilisent le réseau existant du tramway jusque des petits points de livraisons où des petits camions électriques prennent la relève jusque les destinations finales des marchandises. À long terme, les trams cargo devraient remplacer environ 2 500 camions qui empruntent quotidiennement les rues de la ville.

arton604-260x175.jpg tram_kl.jpg

over_6.jpg

City Carog a remporté le WINT ENERGIE 2007 AWARD. Pas mal non?

City Cargo

Un bol d’air?

mars 3, 2008

A Paris et dans les grandes villes mondiales, le problème de la qualité de l’air est de taille. De nombreuses villes européennes et mondiales semblent décidées à faire la chasse aux polluants atmosphériques et notamment aux particules. Ces derniers mois, on a entendu parler de péages urbains, de zones environnementales, d’interdiction des véhicules diesel dans les autres pays, mais rien en France. Il semble que nous soyons encore dans le temps du débat sur la dangerosité des polluants atmosphériques.

La situation est pourtant loin d’être idéale. Selon le dernier rapport d’AirParif, 24% de la population en région parisienne (soit 2,66 millions de personnes) sont exposées à un air atteignant ou excédant l’objectif de qualité. Cela ne semble pourtant inquiéter personne. Les études étrangères sont un peu plus crues, notamment envers les particules fines émises par les véhicules diesel. L’étude du New England Journal Of Medecin datant du 6 décembre 2007 démontre une corrélation entre les particules fines et les symptômes de l’asthme. Une étude de l’Université de Gand indique que les particules fines seraient responsables de 10 000 cancers du poumon mortels par million d’habitants et que pour les maladies cardio-vasculaires les chiffres seraient du même ordre. Pour terminer, l’Hôpital Karolinska de Stockholm souligne que les hommes exposés à des particules diesel en raison de leur métier (conducteurs de taxi et de bus, camionneurs, mécaniciens, ouvriers) seraient exposés à une probabilité accrue de 63 % de développement de développer un cancer pulmonaire. Avec des résultats comme ceux-là on se demande pourquoi le sujet n’est pas plus présent dans l’information publique.

Le lobby diesel serait-il si puissant ? Ce qui est sûr c’est que la qualité de l’air ne s’améliore pas ! Les dépassements des valeurs limites de concentration de particules dans l’air sont chaque année plus nombreux. Rappelons que le seuil limite est de 50 micro/grammes par m3. Il est particulièrement permissif puisque c’est une norme de 15 micro/grammes par m3 qui est retenu aux Etats-Unis alors que celui de l’OMS est de 10 micro/grammes par m3. Je vous laisse regarder le détails des particules dans les documents d’information d’AirParif, vous en saurez plus sur les microparticules, les particules PM10, les particules PM2,5, les nanoparticules et les autres.

Rassurons-nous, les constructeurs automobiles sont sur le coup…La norme Euro 5 rendra obligatoires les filtres à particules sur les véhicules diesel neufs, malheureusement ces filtres n’ont qu’une efficacité relative (comprise entre 60 et 80 %) et ils ne concerneront que les véhicules particuliers et neufs…et rassurons-nous davantage, les autorités sont prêtes à faire face au problème : déconseiller, voire interdire aux cyclistes, joggeurs et autres sportifs en plein air de s’agiter au milieu des voitures et pourquoi interdire aux personnes asthmatiques sortir de chez elles ! C’est sûr que c’est ça la solution au problème.

La France à la traîne?

À Tokyo, il existe depuis 1992 une régulation des émissions des véhicules diesel en NOx applicable pour les véhicules circulant dans trois zones : métropole de Tokyo, préfecture d’Aichi (Nagoya), préfectures d’Osaka et de Hyogo. La metropole de Tokyo a établi en 2003 des normes d’émissions plus strictes que celles de la loi générale, interdisant de fait un grand nombre de véhicules diesel.

A Londres, Oslo, Stockholm, Singapour et d’autres encore, le péage urbain est utilisé pour réduire la congestion automobile. Il s’agit d’un péage routier concernant certaines catégories de véhicules automobiles qui entrent dans le centre de ses villes. Selon le maire de Londres Ken Livingstone « Cette taxe de huit livres (12 euros) pour la journée, payable du lundi au vendredi de 07h00 à 18h00, doit permettre de réduire le trafic de 10 à 15% dans l’ouest de Londres.«  Plus encore, Londres a établi une tarification différenciée selon les catégories de véhicules, plus il émet de CO2 par kms parcourus et plus il devra payer chez le stationnement. Le prix exhorbitant fera réfléchir à deux fois les propriétaires de grosses berlines.

En Allemagne, trois villes ont décidé d’interdire la circulation dans les centre-ville aux véhicules très polluants grâce à la délimitation d’une zone environnementale, Umweltzonen (d’environ 88km2). Un système de vignettes a été mis en place, il permet de différencier les véhicules en fonction de leurs niveaux d’émissions de polluants. Il existe trois vignettes différentes : verte, orange et rouge (du plus propre au plus polluant). Les véhicules possédant la vignette verte se verront librement accéder aux zones environnementales, tandis que les autres seront soumis à des restrictions. L’expérience, mise en place le 1er janvier 2008 semble porter ses fruits, au point que 17 autres villes allemandes ont décidé d’adopter le système.

lez.png

Il suffit de regarder le travail fait en Europe sur les « Low Emission zones » pour voir que la France est une grande absente…

Low Emission Zones

AirParif n°30

PM10

Particules atmosphériques

Qualité de l’air en Europe