Archive for the ‘Eau’ Category

Shower timers

mars 28, 2008

Toujours dans le même esprit que ce qui suit, voilà une solution pour raccourcir un peu sa douche et économiser par là un bon paquet d’eau et d’énergie. C’est le timer de douche…c’est vrai qu’il suffit de prendre celui de la cuisine pour le mettre dans la douche mais ce n’est pas forcément évident.

C’est intéressant, mais je me demande pourquoi encore créer un nouvel objet…

425envirosaxtimer.jpg

Via Greendealsdaily

Envirosax

Gestion naturelle des eaux de new York

mars 25, 2008

Je ne sais pas si vous avez lu le Hors Série du Monde Diplomatique, l’Atlas de l’environnement, mais un article très intéressant portait sur la gestion de l’eau dans la ville de New York. Depuis plus de 10 ans, New York a fait le choix d’un gestion naturelle et écologique de son eau. Elle avait le choix entre créer une nouvelle usine de traitement des eaux et privilégier les fonctions des écosystèmes des bassins versants. 10 millions de New Yorkais sont alimentés en eau potable par le bassin versant Catskill-Delaware, un ensemble de 5000 kms2 de vallées cultivées et de montagnes couvertes de forêts. Cet écosystème pompe et filtre quotidiennement 6,8 milliards de litre d’eau purifié, ce qui permet de subvenir à 90% de besoins de New Yorkais. Les forêts de Catskill-Delaware filtre l’eau, mais permet également de stabiliser la production quotidienne d’eau potable en atténuant les risques d’inondations, elles limitent l’érosion des sols, abritent la faune et la flore et enfin stockent le carbone.

map.gif

Cet écosystème a été souvent menacé, mais aujourd’hui la ville fait de grands efforts pour le protéger, consciente que la construction d’une usine coûterait à la ville un investissement de 6 à 8 milliards de dollars, sans compter les 300 à 500 millions de dépenses annuelles d’exploitation et d’entretien. Par comparaison, l’assainissement des bassins versants n’a coûté « que » 2 milliards de dollars, cela comprenait les coûts d’acquisition des terrains autour des réservoirs afin de préserver les forêts et les zones humides qui font tampon contre la pollution, ainsi que l’attribution de crédits aux propriétaires fonciers locaux pour l’entretien de forêts.

Même si cela ne s’est pas fait avec grande facilité, la victoire est triple : Les citadins ont une eau de qualité à moindre coût, les ruraux sont rétribués pour leur gestion des terres et pour leurs actions de protection des écosystèmes et les résidents de New York et de ses environs peuvent profiter de paysages naturels protégés. Aujourd’hui l’expérience a fait des émules, des actions similaires sont menées au Mexique, en Allemagne, en France ou encore au Costa Rica où 20 000 résidents et entreprises installés près de la capitale acceptent de payer un peu plus cher leur eau pour investir dans la conservation des forêts situées autour de la ville.

New york department of envrionmental protection

Monde diplomatique

L’Ovopur

mars 20, 2008

La journée mondiale de l’eau aura lieu le 22 mars 2008, après demain. Il s’agit donc de mettre en valeur cette précieuse ressource qu’est l’eau. Aquaovo est une entreprise canadienne de conception et de distribution de systèmes de filtration et revitalisation d’eau potable. Aquaovo, qui applique des critères environnementaux très stricts à chacun de ses produits ,vient de lancer Ovopur, un filtre-revitalisaeur qui offre une solution environnementale au problème de la qualité de l’eau potable en milieu en urbain ainsi qu’au problème de production et de traitement des déchets liés à la consommation d’eau en ville. Ovopur est fabriqué à partir de porcelaine, de verre et de métal, la cartouche filtrante, dont le contenu est 100% recyclable, est réutilisable. Elle fonctionne sans énergie, c’est grâce à la pesanteur que le filtre fonctionne. La cartouche filtrante emploie une combinaison de KDF 55, de charbon actif, de bioceramics microporeux et de cristal de quartz pour retirer des impuretés de l’eau.

aquaovo_ovopur_water.jpg
f
ovopur.png

Je vous laisse télécharger la brochure ici, c’est pas mal fait!

Aquaovo

Ovoblog

Bed Zed à Londres, un classique !

février 27, 2008

Vous connaissez tous l’exemple anglais d’éco quartiers!? C’est pas grave on en remet une couche juste pour le plaisir!

Le village écologique BedZED (Beddington Zero Energy Development) comprend 82 logements et 2 300 m2 de bureaux et commerces, il a vu le jour dans la banlieue en 2000 à Sutton, au Sud de Londres. Des promoteurs immobiliers engagés dans le développement durable ont créé ce village écologique pilote pour démontrer que « l’habitat peut être pensé et construit sans dégrader l’environnement ». Pour évaluer l’impact environnemental de BedZED, les concepteurs ont réalisé une analyse de cycle de vie du village en développant des principes écologiques forts (habitat sain, énergies renouvelables, gestion rationnelle des déchets, transports doux) et des concepts sociaux spécifiques (participation citoyenne, accessibilité, mixité sociale).

bedzed.jpg

Les logements a été conçus en termes d’efficience énergétique et de qualité de vie : choix des matériaux d’isolation, système de ventilation et de récupération de la chaleur, orientation des bâtiments par rapport au soleil, système de récupération des eaux de pluie pour les toilettes et les jardins, traitement biologique des eaux usées, toits verts, installation de panneaux photovoltaïques et combustion de bois de récupération pour fournir l’énergie électrique et thermique, espaces verts individuels et collectifs. À cette réflexion s’ajoute le principe de boucle locale : 90 % des matériaux proviennent d’un périmètre de moins de 50 km et sont recyclés et valorisés au maximum et au plus proche. Les déplacements sont réduits au minimum : les commerces et le réseau de transports publics sont accessibles à proximité, il existe un club de partage de voitures, des bornes de recharge pour les véhicules électriques, un système de livraison de produits frais et issus de l’agriculture biologique, etc.

bed-zed.png

La réalisation du projet aura coûté plus de 15 millions de livre Sterling, un investissement important au départ, qui s’avère cependant très économique sur le long terme. Si l’on compare BedZED à des habitations classiques, la consommation énergétique totale a été réduite de 70 %, les dépenses liées au chauffage de 90 % et le volume des déchets de 75 %. De cette façon, BedZED aura réussi à réduire son empreinte écologique de 50 %. BedZED est la preuve que mettre en pratique le développement durable à l’échelle d’une ville est possible sans pour autant être synonyme de coûts exorbitants et de perte de confort. BedZED n’est pas un îlot pour familles aisées, les logements ont tous été vendus ou loués à des prix équi- valents à ceux du marché classique. Les promoteurs ont pu avoir un retour immédiat sur l’investissement à travers les revenus fournis par les activités de commerces et de bureaux développés dans le village.

Une bonne source d’inspiration, non?

BedZed

BedZed sur Flickr

Green NYC

février 20, 2008

Je viens de tomber sur les ambitions de la ville de New York que l’on trouve dans le PLANYC 2030. « Small Steps, big strides ». Voici une vidéo de présentation qui pourra vous donner envie de creuser davantage!

La plan présente une grande quantité de mesures bien ambitieuses, voici les principales :

grenn-nyc.png
green-nyc-2.png

PLANYC