Du distributeur de boissons au recyclage

Le traitement des déchets est un sérieux problème! Ce n’est pas une surprise, aujourd’hui nos poubelles débordent générant pollutions, nuisances et gaspillage de matières et d’argent. Inutile de rappeler que chaque Français produit en moyenne 353kg de déchets par an (chiffre 2004 – Ademe) et que sur cette quantité résiduelle, 290kg sont incinérés ou enfouis. Malgré les grandes ambitions de la France, les filières de recyclage et de valorisation peinent à se mettre en place.

L’initiative dont je parle aujourd’hui est intéressante pour encourager la pratique du recyclage. C’est une sorte de retour à la consigne. Il s’agit d’un distributeur de boissons d’un nouveau genre : il permet aux consommateurs de boissons de rendre son emballage vide à la machine. Les distributeurs reprennent les canettes en aluminium, les bouteilles plastiques et même les bouteilles en verre. La révolution tient au fait qu’en échange de la canette ou bouteille vide, le consommateur a le choix de se faire rembourser une certaine somme en liquide directement par la machine ou de créditer une carte de fidélité qui lui donnera des points et des bonus à terme…le seul problème est que chaque canette ou bouteilles doit être remis à son distributeur d’origine. En effet, le consommateur doit impérativement rendre sa canette dans le distributeur dans lequel il l’a acheté…À part ça, l’idée est plutôt bonne, surtout quand on pense au nombre de distributeurs qui se baladent dans le monde !

revend_360_reverse_vending_system.jpg

revend_using_a_reverse_vending_machine.jpg reverse_vending_incentive_voucher.jpg

Quelques rappels importants concernant le recyclage du plastique, de l’aluminium et du verre :
-> L’aluminium est un élément abondant dans la croûte terrestre, mais il se trouve rarement sous sa forme pure. La bauxite est le minerai le plus utilisé pour obtenir de l’alumine, matière intermédiaire nécessaire à la fabrication de l’aluminium. Elle est formée par l’altération rapide des roches granitiques en climat chaud et humide (Guinée, Australie, Jamaïque). Il faut entre quatre et cinq tonnes de bauxite pour obtenir environ deux tonnes d’alumine qui, à leur tour, donneront une tonne d’aluminium. La production d’aluminium vierge est particulièrement polluante, l’industrie rejette des fluorures, des hydrocarbures, du dioxyde de soufre et de gaz à effet de serre de 1 kg d’aluminium entraîne le rejet de 3 à 5 kg de gaz à effet de serre. L’aluminium est recyclable à 100%, avec une économie d’énergie de 95% par rapport à celle nécessaire à la fabrication de l’aluminium primaire. Le recyclage de l’aluminium est beaucoup moins coûteux que l’extraction à partir du minerai de bauxite. Et 1 tonne d’aluminium recyclé permet d’économiser 4 tonnes de bauxite. Ainsi, le recyclage de 1 kilo d’aluminium peut faire économiser environ 8 kilos de bauxite, 4 kilos de produits chimiques et 14 kWh d’électricité…et aussi permet de préserver les ressources naturelles de bauxite.

-> La bouteille en plastique de son côté est une fille du pétrole. Le pétrole brut pompé dans les mers ou sous la terre est envoyé dans une raffinerie. Il est alors chauffé dans un four à 385°C puis envoyé dans une tour de distillation. En raffinant le pétrole, on obtient du fioul, du gazole, du kérosène, de l’essence ou du naphta. C’est ce produit qui va servir à faire le plastique (mais aussi des parfums, des produits de beauté, des engrais, des médicaments, des insecticides et des lessives, hmmmmm ! miam miam !). Le naphta est mélangé avec de la vapeur d’eau, puis chauffé à 800°C et aussitôt refroidi. On obtient ainsi des monomères (petites molécules) qui sont assemblés pour former des polymères. La matière plastique est alors créée. Les bouteilles sont alors mises en forme par injection ou par extrusion, elles sont en PET (PolyEthylène Téréphtalate) ou PEHD (PolyEthylène Haute Densité). La part du plastique recyclé dans la production globale est de 7 % en France, ce qui est très très, trop peu. Les bouteilles plastiques qui auront la chance d’être triées seront acheminées vers différentes usines de recyclage où broyées et mélangées à la matière plastique vierge, elles deviendront de nouveaux objets : vêtements en fibre polaire, rembourrage d’anoraks, d’oreillers, de couettes, moquettes, panneaux d’isolation acoustique, gaines de passage de câbles, tuyaux…

-> Le recyclage du verre est bien installé en France. C’est une bonne chose compte tenu de l’énergie nécessaire à la fabrication du verre. 50 % du verre d’emballage est recyclé en France (la proportion varie selon les pays : de 22 % au Royaume-Uni à plus de 80 % en Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse – toutes les bouteilles sont consignées en Allemagne et en Suisse).

Reverse Vending Corporation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :